Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 29 janvier 2008

LA PROVINCE AUGMENTERA DE 5,6 % LE FINANCEMENT ACCORDÉ AUX ÉCOLES PUBLIQUES

– – –
Les subventions de 53,5 millions de dollars représentent la plus importante augmentation en plus de 25 ans. Une nouvelle subvention ciblera les impôts fonciers

Le ministre de l’Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse, M. Peter Bjornson, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Manitoba investira cette année 53,5 millions de dollars additionnels dans les écoles publiques, soit l’augmentation la plus importante depuis 25 ans, et qu’il mettra en place une nouvelle subvention qui permettra aux divisions scolaires de maintenir leur taux d’imposition foncière au niveau actuel.
 
« Pendant l’année qui vient de s’écouler, le Manitoba était la seule province où l’on a constaté une diminution des impôts fonciers, a déclaré M. Bjornson.L’investissement sans précédent annoncé pour cette année portera à plus d’un milliard de dollars le montant des subventions accordées aux écoles publiques, tout en assurant un soutien financier aux divisions scolaires et aux contribuables. »
 
L’augmentation de 5,6 % annoncée aujourd’hui comprend un nouvel incitatif fiscal de 16 millions de dollars qui permettra aux divisions scolaires de maintenir le gel sur les impôts fonciers liés à l’éducation. Selon Statistique Canada, le Manitoba était la seule province canadienne à enregistrer une baisse des impôts fonciers entre octobre 2006 et octobre 2007.
 
De plus, le gouvernement du Manitoba s’est engagé à travailler avec les divisions scolaires pour financer 80 % du coût total de l’éducation publique à partir des recettes générales, et ce budget représente une autre étape importante vers la réalisation de cet objectif, a indiqué M. Bjornson. 
 
« Au cours de chacune des neuf dernières années, notre gouvernement a respecté ou dépassé son engagement de financer les écoles publiques au même taux que la croissance économique, fournissant un total de 238 millions de dollars en nouveau financement. Depuis 1999, ce gouvernement a augmenté le financement accordé aux écoles publiques de 31 % et ce budget offre davantage de soutien à toutes les divisions scolaires. »
 
Cette année, 2,1 millions de dollars seront consacrés à la mise en œuvre des programmes d’éducation physique des 11e et 12e années, à la suite d’une recommandation faite par le groupe de travail multipartite Des enfants en santé, pour un avenir en santé. Les élèves seront encouragés à prendre en main leur propre conditionnement physique et à trouver des activités qui conviennent à leurs intérêts et habiletés.

Dans le but d’appuyer la stratégie d’immigration du Manitoba, dans le cadre de laquelle la province a accueilli un nombre record de nouveaux arrivants, le gouvernement investira 1,5 million de dollars de plus dans les programmes d’anglais, langue additionnelle et dans les programmes de soutien pour apprenants touchés par la guerre.
 
  Le gouvernement investira 500 000 dollars de plus dans des améliorations visant la réussite scolaire chez les Autochtones, grâce à des initiatives comme la formation et le mentorat d’élèves, et les programmes d’aînés autochtones dans les écoles.
 
Pour la première fois, le ministère appuiera l’éducation des élèves dans les centres de détention des jeunes. Cette initiative bénéficiera de 250 000 dollars dans le cadre du financement annoncé pour cette année.
 
L’annonce d’aujourd’hui signifie que la part du gouvernement du Manitoba dans le financement du coût total prévu pour l’éducation augmentera à 74,5 %. Cela comprend 100 % des dépenses en immobilisations pour les projets de construction visant les écoles, la partie des cotisations versées par l’employeur à la caisse de retraite des enseignants, et les crédits d’impôt foncier en matière d’éducation.
 
Des subventions supplémentaires seront accordées dans de nombreux autres domaines, y compris :
·         18,2 millions de dollars pour des subventions de péréquation aux divisions scolaires, notamment à celles dont l’assiette fiscale est réduite;
·         5,8 millions de dollars pour subventionner les programmes d’aide à l’enfance en difficulté de niveaux II et III, y compris des ajustements pour aider un plus grand nombre d’enfants en difficulté;
·         5,1 millions de dollars pour l’aide à l’enseignement, comme des fournitures de salle de classe;
·         2 millions de dollars pour garantir une augmentation du financement accordé aux écoles, malgré la diminution du nombre d’inscriptions;
·         1,1 million de dollars pour le fonctionnement des bâtiments scolaires;
·         1,6 million de dollars pour des subventions au transport;
·         800 000 dollars pour les technologies de l’information de la maternelle à la 12e année;
·         380 000 dollars pour les écoles communautaires;
·         350 000 dollars pour une nouvelle bourse destinée aux divisions scolaires rurales et du Nord, qui permettra aux enseignants en fonction ou aux diplômés locaux d’obtenir un brevet de spécialiste scolaire pour des postes difficiles à combler, notamment en orthophonie, en psychologie, en ergothérapie, en physiothérapie et dans d’autres domaines de spécialisation;
·         100 000 dollars pour des mises à niveau du matériel d’enseignement technique et professionnel.

 
Depuis 1999, le crédit d’impôt foncier en matière d’éducation a augmenté (il atteint maintenant 525 dollars), et le crédit d’impôt pour les personnes âgées est passé à 800 dollars. De plus, la taxe scolaire applicable aux terres agricoles a été réduite de 65 % et la taxe résidentielle d’aide à l’éducation a été éliminée un an plus tôt que prévu, ce qui représente un avantage fiscal de 100 millions de dollars pour les contribuables qui sont propriétaires fonciers. Grâce à ces réductions de taxes et d’impôts fonciers en matière d’éducation, les Manitobains et Manitobaines réaliseront des économies de 230 millions de dollars annuellement. 
 
- 30 -