Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 22 mai 2008

ENGAGEMENT DE 19 MILLIONS DE DOLLARS POUR LA REMISE EN ÉTAT DE MINES ABANDONNÉES AU MANITOBA

– – –
Selon le ministre des Sciences, de la Technologie, de l'Énergie et des Mines, le Manitoba continue d'être un chef de file dans la remise en état des mines

Le gouvernement provincial s’engage à accorder un financement de 19 millions de dollars à la poursuite du nettoyage des mines abandonnées au cours des deux prochaines années, a annoncé aujourd’hui le ministre des Sciences, de la Technologie, de l’Énergie et des Mines, M. Jim Rondeau.
 
Le montant de 19 millions de dollars servira aux projets de remise en état de Lynn Lake, de Sherridon, de Snow Lake, de Gods Lake et de douze autres sites.
 
« La création, en 2006, d’un compte de responsabilité environnementale a constitué l’étape critique en vue de répondre aux préoccupations de sécurité et de salubrité de l’environnement associées à ces sites, a déclaré M. Rondeau. Le compte, dont le solde actuel est de 80 millions de dollars, permet de soutenir notre engagement car, dans un tel cadre financier, il devient possible d’offrir des fonds à la fois importants et à long terme. Le financement annoncé aujourd’hui s’inscrit dans la poursuite de notre stratégie dynamique visant à entièrement remettre en état les anciennes mines du Manitoba. »
 
Les mines abandonnées sont celles dont le propriétaire ne peut être trouvé ou dont le propriétaire n’a pas les moyens de procéder à leur remise en état ou refuse de le faire. Beaucoup de ces sites ont été aménagés il y a plus de 50 ans, avant que les incidences environnementales soient pleinement comprises et que les normes d’exploitation modernes soient élaborées. Certains de ces sites présentent des risques pour l’environnement, la santé, la sécurité ou l’économie. On trouve des mines abandonnées dans tous les territoires et toutes les provinces du Canada où il y a des activités minières.
 
En 1999, le gouvernement du Manitoba a présenté un règlement sur la fermeture des mines. On y prescrit le versement d’une garantie pour couvrir les frais d’une éventuelle remise en état, en cas de responsabilité environnementale découlant de l’exploitation d’une mine. Maintenant, tous les plans de fermeture des mines et les garanties financières doivent être déposés et approuvés avant qu’un permis soit accordé pour une nouvelle exploitation minière. 
 
L’exploitation minière est l’une des industries de ressources primaires les plus importantes au Manitoba. L’année dernière, la production minérale se chiffrait à 2,5 milliards de dollars.
 
« L’exploitation minière joue un rôle important dans le bien-être économique du Manitoba et constitue une importante source d’emplois pour les communautés autochtones et les communautés du Nord, a ajouté M. Rondeau. Notre province est un chef de file en ce qui concerne les mesures de remise en état des mines abandonnées et de protection de l’environnement et de la santé. » 
 
« L’industrie minière reconnaît que la restauration des mines doit faire partie des pratiques commerciales responsables, a dit M. Ed Huebert, vice-président directeur de la Mining Association of Manitoba. L’annonce d’aujourd’hui portant sur le nettoyage de vieilles mines dont la création remonte jusque dans les années 1920, est un élément positif. »
 
Le Manitoba vise à rendre l’environnement plus sain et plus sûr en travaillant avec les communautés locales, les Premières nations et l’industrie pour remettre en état les mines abandonnées dans toute la province, a souligné M. Rondeau, ajoutant que les travaux de remise en état apporteront également des avantages économiques directs aux communautés et aux Premières nations avoisinantes, en plus de fournir des gains à long terme : de l’air pur, de l’eau pure et des terres exemptes de toute pollution.
 
Pour en savoir d’avantage sur les mines abandonnées, consultez le site :
www.gov.mb.ca/iedm/mrd/mines/oa_rehabilitation.html (en anglais seulement).
 
- 30 -