Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 20 novembre 2008

LE DISCOURS DU TRÔNE TRACE LES GRANDES LIGNES DE LA STRATÉGIE ÉCONOMIQUE

– – –
Le Discours contient des engagements envers l'équilibre du Budget de 2008, la poursuite des réductions d'impôts, des investissements dans l'infrastructure et davantage de possibilités de formation professionnelle

Le discours du Trône du Manitoba, prononcé aujourd’hui, trace les grandes lignes de l’action que le gouvernement entend mener face à la crise financière croissante dans le monde, avec un engagement envers l’équilibre du budget de cette année, la poursuite des réductions d’impôts touchant le revenu des particuliers, les bénéfices des sociétés et les petites entreprises, davantage de formation professionnelle, et l’investissement de 4,7 milliards de dollars dans l’infrastructure provinciale sur quatre ans, dans le but de stimuler la croissance de l’économie et de placer la province dans une position plus favorable au moment où l’économie mondiale retrouvera sa stabilité.
 
Le Discours, prononcé par le lieutenant-gouverneur, M. John Harvard, a ouvert la troisième session de la trente-neuvième Législature de la Province du Manitoba. Fait sans précédent, il a commencé par un hommage à la mémoire M. Oscar Lathlin, qui a été au service de la circonscription du Pas pendant 18 ans, d’abord comme député puis comme ministre. On se souviendra de M. Lathlin pour sa défense passionnée des Manitobains et des Manitobaines autochtones et du Nord, et pour sa volonté d’offrir davantage de possibilités de formation et de développement économique aux Autochtones.
 
Alors qu’on projette un ralentissement de la croissance provinciale dans beaucoup de provinces l’année prochaine, on s’attend tout de même à ce que la croissance de l’économie manitobaine en 2009 soit supérieure à la moyenne nationale. La province est en bonne position pour faire face à un ralentissement de l’activité économique mondiale. Le Discours a mis l’accent sur le fait qu’un gouvernement à la mesure de nos moyens dans le cadre d’un budget équilibré demeure un élément clé de la stratégie de croissance du Manitoba.
 
Pour ce faire, le gouvernement s’est engagé dans le Discours du Trône à adopter une approche équilibrée et prudente de la gestion des finances en se concentrant sur le maintien de la stabilité économique, sur des investissements stratégiques et sur l’accroissement des compétences professionnelles, afin d’assurer que l’économie du Manitoba sera en meilleure position pour tirer parti de la reprise économique.
Dans le but de maintenir la stabilité économique, le gouvernement s’est engagé :
·        à équilibrer le Budget de 2008 sans enregistrer de déficit tout en affectant 110 millions de dollars au remboursement de la dette;
·        à poursuivre les réductions d’impôts touchant le revenu des particuliers, les bénéfices des sociétés et les petites entreprises;
·        à augmenter la disponibilité du crédit en élargissant immédiatement les programmes de prêt clés;
·         à créer un nouveau Programme de garantie de crédit à l’exploitation pour les entreprises situées en région rurale;
·         à rendre plus flexibles les règlements concernant les prestations de retraite afin d’aider à assurer la protection de l’actif des travailleurs et à empêcher les entreprises d’être contraintes de faire faillite ou de réduire les prestations à la suite de manques à gagner de leur régime.
 
Le Discours met l’accent sur le fait qu’il est plus que jamais temps non seulement de maintenir les investissements publics dans l’infrastructure, mais aussi d’augmenter les investissements stratégiques dans les routes, les hôpitaux, les universités et les écoles de la province. En effet, en augmentant les investissements dans l’infrastructure publique, la Province stimule l’économie et sonne aux entreprises l’assurance nécessaire pour maintenir leurs effectifs et affecter des fonds à l’achat d’équipement et à la formation.
 
Pour ce faire, le gouvernement s’est engagé à mettre en œuvre un plan d’infrastructure de 4,7 milliards de dollars sur quatre ans, dans le cadre duquel seront financés des projets d’immobilisations indispensables dans les domaines de la santé, de l’éducation, des transports, de l’eau et du traitement des eaux usées ainsi que du logement.
 
Ce plan permettra de faire progresser la construction de projets importants dans toutes les régions de la province, notamment :
·         un nouvel hôpital à Selkirk;
·         un agrandissement du centre de santé de Pine Falls;
·         des améliorations pour les hôpitaux Sainte-Anne et Bethesda;
·         de nouveaux logements à Brandon, à Thompson et au Pas;
·         de nouvelles installations pour l’éducation postsecondaire au Pas, à Thompson, à Brandon et à Winnipeg;
·         des usines de traitement des eaux usées à Portage-la-Prairie, à Neepawa, à Brandon et à Winnipeg;
·         le premier tronçon d’une route praticable en tout temps sur la rive est du lac Winnipeg;
·         d’importantes améliorations pour la Transcanadienne et pour les routes 6, 10 et 75;
·         une stratégie élargie de modernisation du logement.
 
Dans le Discours, le gouvernement s’est aussi engagé à aller de l’avant avec le partenariat provincial permettant le développement de CentrePort Canada, la zone intermodale du Manitoba. De concert avec le gouvernement fédéral et les partenaires municipaux, le Manitoba s’est engagé à investir dans la nouvelle infrastructure que représente cette zone intermodale de 20 000 acres. Il s’est aussi engagé à réduire de 3,2 cents à 1,5 cent par litre la taxe sur le carburant d’aviation pour les vols de transport de marchandises et à étendre l’exonération fiscale pour es vols internationaux à tous les vols de transport de marchandises à destination et en provenance des États‑Unis.
 
Le gouvernement a répété que la stratégie d’éducation du Manitoba demeurera au cœur de sa stratégie économique et il s’est engagé à élargir l’étendue des compétences humaine soutenant l’économie afin de créer de nouvelles possibilités pour les jeunes Manitobains et Manitobaines et d’augmenter l’avantage compétitif à long terme de la province.
 
Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement s’est engagé à fournir de nouveaux crédits d’impôt plus avantageux aux employeurs qui offrent des places d’apprentissage. Le gouvernement s’est aussi engagé à fixer des objectifs de formation et d’apprentissage pour tous les projets d’immobilisation importants du secteur public, en portant une attention particulière aux programmes de formation des Autochtones.
 
En plus de donner les grandes lignes de la stratégie de gestion économique du Manitoba, le gouvernement s’est engagé à renforcer la sécurité de la population et des collectivités tout en continuant d’assurer une gestion prudente de l’environnement de la province.
 
Afin de renforcer la sécurité de la population et des collectivités, le gouvernement s’engage à :
·        allouer un financement additionnel pour l’embauche de nouveaux policiers et procureurs de la Couronne;
·        présenter des mesures législatives visant l’interdiction de fumer dans les véhicules lorsque des enfants sont à bord ainsi que l’interdiction d’utiliser des téléphones cellulaires et des appareils de messagerie textuelle tout en conduisant;
·          présenter une nouvelle Loi sur les services de police;
·         présenter une nouvelle loi sur la salubrité des aliments afin de garantir la  salubrité de la chaîne alimentaire de la province;
·         présenter des modifications à la Loi sur les accidents du travail afin  d’améliorer la couverture offerte aux pompiers;
·         présenter des mesures législatives visant l’interdiction des cotisations de l’État  pour soins de santé.
 
Dans son Discours, le gouvernement a aussi souligné qu’en cette période d’incertitude, il ne faut pas oublier les personnes qui ont déjà de la difficulté à joindre les deux bouts. Il s’est d’ailleurs engagé à poursuivre sa stratégie de réduction de la pauvreté en offrant l’année prochaine, dans le cadre du programme Travail profitable – une stratégie de 27 millions de dollars sur quatre ans –, une nouvelle aide qui permettra à davantage de Manitobains et Manitobaines de quitter l’aide sociale pour le marché du travail.
 
Le gouvernement s’est également engagé à lancer de nouveaux programmes de garde d’enfants dans les écoles ainsi que de nouvelles initiatives de recrutement du personnel de garderie et de maintien des effectifs, tout en doublant les investissements dans l’équipement médical spécialisé à l’échelle de la province.
 
La gérance environnementale est demeurée une priorité dans le Discours de cette année. Le gouvernement s’est engagé à interdire la création de nouvelles exploitations forestières dans les parcs provinciaux, ainsi qu’à présenter un plan, en collaboration avec les parties intéressées de l’industrie, visant à mettre fin graduellement à l’exploitation forestière en cours dans nos parcs provinciaux depuis de nombreuses décennies.
 
Le gouvernement s’est engagé à lancer une nouvelle Initiative de protection et de restauration des milieux humides au cours de l’année à venir. Cette initiative comprend des plans de restauration des principaux marais de la province. De nouvelles mesures incitatives seront mises en place pour encourager les propriétaires de biens-fonds à restaurer ou à créer des milieux humides des prairies. Un nouveau Programme d’agriculture durable sera aussi lancé dans le cadre du plan d’action du Manitoba « Kyoto et au-delà ».
 
En outre, le gouvernement s’est engagé à renforcer les programmes de recyclage en fixant des objectifs ambitieux quant à la réutilisation des sacs de plastique et en interdisant la distribution de sacs qui ne sont pas conformes aux normes de compostage ou de recyclage.
 
- 30 -