Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 12 juin 2008

PROPOSITION D'UNE MESURE DE FINANCEMENT FISCAL NOVATRICE POUR SOUTENIR LES PROJETS DE REVITALISATION DU BUREAU INTÉRIEUR ET DE LOGEMENTS ABORDABLES, ANNONCE LE MINISTRE DES AFFAIRES INTERGOUVERNEMENTALES



Le gouvernement provincial prévoit soutenir l’agrandissement du bureau intérieur situé à Winnipeg de même que la construction de logements abordables au moyen d’une mesure de financement fiscal élargi, a annoncé aujourd’hui Steve Ashton, ministre des Affaires intergouvernementales.
 
Le projet de loi sur le financement fiscal de la revitalisation urbaine, déposé aujourd’hui, procurerait au gouvernement une formule novatrice pour appuyer les priorités municipales et provinciales portant sur la revitalisation des villes de Winnipeg et de Brandon ainsi que d’autres collectivités du Manitoba.
 
« L’une de nos principales priorités en utilisant le financement fiscal sera de soutenir l’agrandissement du bureau intérieur situé à Winnipeg et la construction de logements abordables dans le centre-ville de Winnipeg », a indiqué le ministre Ashton. « Ce sont des projets qui renforceront notre économie et contribueront à la vitalité de notre province. »
 
Cette mesure de financement fiscal découle d’une demande de la Ville de Winnipeg, de la Centre Venture et de la Ville de Brandon. La Ville de Winnipeg et d’autres municipalités sont actuellement responsables du prélèvement des taxes municipales. L’adoption du projet de loi améliorerait l’efficacité du système actuel en élargissant le pouvoir de perception des municipalités à la totalité de l’impôt foncier.
 
En vertu du projet de loi, certains biens et certaines zones seraient désignés comme des propriétés visées par un projet d’aménagement ou de revitalisation et seraient alors assujettis à la mesure de financement fiscale. Par conséquent, les fonds obtenus grâce à la hausse de la valeur fiscale des propriétés visées seraient versés dans un fonds distinct pendant une période limitée et serviraient à financer les infrastructures et d’autres mesures d’aide financière dans la zone ciblée. Une fois que les travaux de réaménagement sont achevés et que la zone n’est plus visée par la taxe de revitalisation urbaine, l’assiette fiscale élargie est attribuée de nouveau à la municipalité, à la province et à la division scolaire.
 
Selon M. Ashton, cette mesure entraînera une augmentation des nouveaux projets publics-privés destinés à l’agrandissement du bureau intérieur à Winnipeg.
 
Le bureau intérieur à Winnipeg comprend plusieurs atouts :
·         l’Aéroport international James Richardson, le seul aéroport sans restriction ouvert 24 heures sur 24 dans les Prairies;
·         l’aéroport où les manutentionnaires de fret aérien sont les plus nombreux au Canada;
·         trois chemins de fer de premier ordre, notamment le CN et le Chemin de fer Canadien Pacifique qui exploitent des gares de triage intermodales à Winnipeg, seul endroit où les réseaux des deux entreprises se réunissent entre le centre de l’Ontario et la côte Ouest;
·         bon nombre des principales entreprises de camionnage du Canada y ont leur siège social;
·         des entreprises de soutien logistique intégré et des installations d’entreposage s’y trouvent;
·         un poste frontalier avec les États-Unis, au sud de Winnipeg, à Emerson, où il n’y a pas de problème de congestion et qui figure maintenant parmi les principaux postes frontaliers dans l’ouest du Canada.
 
Plusieurs villes américaines ont mis en place des mesures de financement fiscal pour soutenir les projets de revitalisation et de réaménagement. Au Manitoba, cette mesure servirait à appuyer de façon importante le développement économique et la revitalisation des collectivités, notamment par des projets d’amélioration de l’ensemble résidentiel, de développement social et culturel ainsi que de préservation du patrimoine.
 
« Cette nouvelle mesure viendra compléter d’autres programmes de revitalisation provinciaux comme Quartiers vivants! et soutenir le logement dans les quartiers centraux de Winnipeg par l’intermédiaire du programme Logements abordables », a ajouté M. Ashton. « Les divisions scolaires en tireront elles aussi des avantages, puisqu’elles bénéficieront de l’amélioration et de la stabilité des quartiers en plus d’une assiette fiscale élargie qui générera des revenus pour l’éducation. »
 
- 30 -