Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 10 septembre 2008

LA PROVINCE PRÉSENTE UN PROJET DE LOI VISANT À CRÉER UNE SOCIÉTÉ DE PORT INTÉRIEUR



Le gouvernement provincial a présenté un projet de loi visant à créer CentrePort Canada, une société axée sur le secteur privé et destinée à développer et à faire connaître le port intérieur du Manitoba, ainsi qu’à mettre à profit les réseaux bien établis de routes aériennes, ferroviaires, maritimes et pour poids lourds de la province. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le premier ministre du Manitoba, M. Gary Doer.
 
« La création de CentrePort Canada est une vision prometteuse que nous avons en commun avec les gens d’affaires, les chefs de file municipaux et tous ceux qui souhaitent bâtir notre province, a dit le premier ministre. Ce projet nous permettra de créer des emplois, d’attirer des investissements et de profiter pleinement de notre emplacement privilégié au cœur de l’Amérique du Nord. »
 
La Loi sur la Société CentrePort Canada :
·         constituera la société sans capital-actions « CentrePort Canada Inc. », qui aura pour mandat d’exploiter le port intérieur du Manitoba, d’attirer des investissements dans la zone intermodale, de coordonner ceux-ci et de promouvoir le terminal;
·         désignera 20 000 acres de terrain à proximité de l’Aéroport international James Armstrong Richardson en vue de l’aménagement du terminal intermodal devant servir de centre de transport, de commerce, de fabrication, de distribution, d’entreposage et de logistique;
·         appuiera le traitement accéléré des décisions relatives aux investissements et au développement économique fondées sur un seul plan de transport, d’infrastructure et d’usage des biens-fonds pour le terminal intermodal;
·         chargera CentrePort Canada d’élaborer un plan d’activités et un budget pour son fonctionnement autonome;
·         constituera la structure du comité de gouvernance de la société, qui comprendra un conseil de 15 membres désignés provenant principalement du secteur privé;
·         prévoira le développement de la zone intermodale en consultation avec les propriétaires fonciers, les membres des communautés environnantes et les utilisateurs du terminal;
·         soutiendra le fonctionnement jour et nuit de l’aéroport international Richardson.
 
M. Doer a remercié les gens d’affaires du Manitoba, le Conseil consultatif économique du premier ministre, la Fédération du travail du Manitoba, le maire de Winnipeg, le préfet de Rosser et d’autres  chefs de file de la communauté d’avoir participé au travail des secteurs privé et public pour construire le port intérieur du Manitoba. Cette vision commune a permis le traitement accéléré des développements liés au port intérieur.
 
« Le port intérieur représente une vision économique majeure et une occasion exceptionnelle pour le Manitoba, a déclaré le président de la Chambre de commerce de Winnipeg, M. Dave Angus. La modification des chaînes d’approvisionnement mondiales et l’augmentation des coûts de transport poussent les compagnies internationales à repenser la manière dont elles acheminent leurs produits sur le marché. Nous avons l’occasion de réagir à cette nouvelle réalité et d’attirer de nouveaux investissements. »
 
« Le conseil de CentrePort Canada sera rapidement mis sur pied et il aura l’appui total de la communauté, a fait remarquer le coprésident du Conseil consultatif économique du premier ministre, M. Bob Silver. Les gens d’affaires sont à la recherche d’un guichet unique pour les décisions et les renseignements concernant les investissements, et d’un accès facile à des terrains aménagés reliés à des options de transport multimodal. La nouvelle société répond à cette demande. »
 
« Nous nous félicitons du fait que le port intérieur soit développé avec les terrains de l’aéroport, a ajouté le président-directeur général de l’Administration aéroportuaire de Winnipeg, M. Barry Rempel. Nous avons des terrains sur lesquels les travaux peuvent commencer immédiatement, et un plan pour les futures phases de terrains entièrement aménagés. Grâce à l’amélioration des routes, de l’accès au réseau ferroviaire et des expéditions de fret, nous avons tous les atouts pour acheminer les biens sur le marché. De plus, nous avons accès aux marchés dans toutes les directions : du port de Churchill jusqu’au Mexique, vers l’est en passant par Thunder Bay, et vers l’ouest jusqu’à la Porte de l’Asie-Pacifique en passant par Prince Rupert. »
 
Le ministre de l’Infrastructure et des Transports, M. Ron Lemieux, qui a présenté le projet de loi, a dit que les travaux concernant un certain nombre d’initiatives appuyant le port intérieur du Manitoba avaient déjà commencé, notamment :
·         la présentation récente d’un projet de loi provincial permettant d’utiliser le financement fiscal pour appuyer le développement du port intérieur;
·         l’annonce d’un financement fédéral-provincial de 85 millions de dollars la semaine dernière pour l’amélioration de la route provinciale à grande circulation n° 75, la route commerciale clé du Manitoba vers le Sud. L’année dernière, cette route a permis des échanges commerciaux d’un montant de 14,4 milliards de dollars entre le Canada et les États-Unis via le poste frontalier d’Emerson, qui est le point de passage transfrontalier le plus fréquenté des Prairies;
·         un financement fédéral-provincial de 68 millions de dollars pour l’élargissement partiel à quatre voies de la route provinciale secondaire n° 221 et du boulevard Inkster, route qui est essentielle pour le port intérieur et prioritaire pour les gens d’affaires;
·         l’aéroport international Richardson s’agrandit encore. C’est le seul aéroport des Prairies sans restriction et fonctionnant jour et nuit, et il appuie le groupe le plus important de manutentionnaires de fret aérien;
·         l’attribution d’une somme de 68 millions de dollars pour la ligne de chemin de fer de la Hudson Bay Railway Company et le port de Churchill, dont 48 millions de dollars provenant des gouvernements fédéral et provincial et 20 millions de dollars de la Hudson Bay Railway Company;
·         le financement d’un échangeur et d’un saut-de-mouton, pour un montant de 55 millions de dollars, là où les deux corridors de l’Asie-Pacifique se rejoignent au Manitoba, soit à l’intersection de la route transcanadienne et de la route provinciale à grande circulation n° 16.
 
Les 20 000 acres du port intérieur sont dans les limites de la Ville de Winnipeg et de la municipalité rurale de Rosser et se situent au sud et à l’est de la route périphérique, à l’ouest de la route n° 90, de la route Oak Point et de la rue King Edward, et au nord de l’avenue Silver, du chemin Sturgeon et de l’avenue Saskatchewan.
 
Les chefs de file ont remarqué que cette zone attire déjà des investissements d’affaires; Postes Canada, Greyhound Canada et StandardAero ayant tous annoncé de nouvelles expansions pour cette zone au cours des dernières semaines.
 
- 30 -