Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 29 janvier 2009

LA PROVINCE AUGMENTE DE 5,25 % LE FINANCEMENT ACCORDÉ AUX ÉCOLES PUBLIQUES

– – –
Le ministre de l'Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse annonce que malgré le ralentissement de nombreuses économies, le financement de l'éducation augmente au Manitoba

Le ministre de l’Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse, M. Peter Bjornson, a annoncé aujourd’hui qu’en dépit de la période économique difficile, le gouvernement du Manitoba va au delà de son engagement de financer l’éducation publique au même rythme que le taux de croissance économique en augmentant de 5,25 % ses investissements dans les écoles publiques cette année. Cette augmentation, combinée avec le maintien d’un incitatif fiscal et plus de 60 millions de dollars en excédent budgétaire des divisions scolaires, permettra aux divisions scolaires de maintenir le gel sur les impôts fonciers liés à l’éducation.
 
« L’éducation est hautement prioritaire pour notre gouvernement, a souligné M. Bjornson. Le Manitoba, à l’instar des autres provinces, n’est pas à l’abri des répercussions du ralentissement économique mondial. Néanmoins, nous nous sommes engagés à accroître le financement accordé cette année à l’éducation publique à un niveau équivalent à plus du double du taux d’inflation de la province et du taux de la croissance économique en 2008.
 
Ce financement de 53,1 millions de dollars signifie que chaque division scolaire au Manitoba recevra un soutien financier accru et que les divisions scolaires auront les moyens nécessaires pour maintenir le gel sur les impôts fonciers liés à l’éducation. »
 
L’annonce d’aujourd’hui comprend le maintien, pour une deuxième année, de l’incitatif fiscal qui permettra aux divisions scolaires de ne pas accroître leurs impôts fonciers. Selon Statistique Canada, le Manitoba est la seule province qui a connu une diminution des impôts fonciers entre 2000 et 2008. Au cours de cette période, les impôts fonciers au Manitoba ont diminué de 0,8 %.
 
Face à la baisse des inscriptions, la Province a créé une nouvelle subvention en vue de soutenir les petites écoles. Les fonds de 800 000 $ alloués feront en sorte que chaque école admissible recevra un minimum de 125 000 $ pour de l’aide supplémentaire à l’enseignement.
 
De plus, 33,2 millions de dollars supplémentaires seront alloués à titre de subventions de péréquation aux divisions scolaires, notamment à celles dont l’assiette fiscale est faible. Un total de 195 000 $ est réservé pour l’établissement de trois nouvelles écoles communautaires cette année. Les écoles communautaires enrichissent l’éducation des élèves en engageant la coopération des parents et des familles afin d’augmenter les taux de réussite et de rétention des élèves, a ajouté le ministre.
 
Pour appuyer l’application des nouvelles exigences en éducation physique et éducation à la santé, le financement de l’éducation physique en 11e et 12e année a été augmenté de 1,6 million de dollars par rapport au total de 2,1 millions de dollars de l’année dernière. Dans ses recommandations, le groupe de travail multipartite Des enfants en santé, pour un avenir en santé avait accordé un degré élevé de priorité à la modification du programme d’études.
  
Le total combiné des excédents budgétaires des divisions scolaires dépasse actuellement les 60 millions de dollars. Dans la mesure du possible, il est prévu que les divisions scolaires continuent d’utiliser leur excédent budgétaire pour soutenir leurs initiatives pendant l’année scolaire, a indiqué M. Bjornson.
 
Au nombre des autres augmentations du financement, mentionnons :
·         33,2 millions de dollars de plus en subventions de péréquation aux divisions scolaires, notamment à celles dont l’assiette fiscale est faible;
·         2,6 millions de dollars de plus pour veiller à ce que le financement accordé aux divisions scolaires augmente d’au moins 2 % par rapport à 2008-2009;
·         1,1 million de dollars de plus pour les petites écoles, en plus de la nouvelle subvention d’aide additionnelle à l’enseignement pour les petites écoles, afin d’aider les divisions scolaires touchées par une baisse des inscriptions;
·         1 million de dollars pour subventionner des programmes d’aide à l’enfance en difficulté de niveaux II et III pour un plus grand nombre d’élèves à besoins spéciaux;
·         1 million de dollars pour un plus grand nombre d’élèves inscrits à des programmes d’anglais langue additionnelle;
·         900 000 $ de plus destinés à des indicateurs socioéconomiques tels que les revenus faibles et la mobilité.
 
- 30 -