Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 29 janvier 2007

LA PROVINCE AUGMENTE DE 3,3 % LE FINANCEMENT DU SYSTÈME DES ÉCOLES PUBLIQUES

– – –
Le ministre de l'Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse souligne que l'augmentation est conforme au taux de croissance de l'économie et supérieure au taux d'inflation

Le ministre de l’Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse, M. Peter Bjornson, a annoncé aujourd'hui que les retombées de la forte croissance économique du Manitoba profiteront aux écoles publiques de la province : le gouvernement augmentera leur financement de 3,3 %, soit 30,3 millions de dollars, notamment pour les besoins spéciaux, le soutien aux divisions touchées par une baisse des inscriptions, l’aide de péréquation, le transport, le programme d’Anglais, langue additionnelle, les services de consultation et d’orientation, les coûts de fonctionnement liés aux bâtiments et les dépenses en capital secondaires.  
 
« L’éducation des enfants et des jeunes est hautement prioritaire pour notre gouvernement. Nous croyons fermement que ce financement important du système des écoles publiques représente un investissement considérable dans l'avenir du Manitoba, a déclaré M. Bjornson. Il s'agit de la plus forte augmentation du financement des écoles publiques en 17 ans, une hausse nettement supérieure au taux d’inflation du Manitoba, qui se situe à 1,6 %. Nous avons investi 185 millions de dollars supplémentaires, ce qui représente une augmentation de 24 % depuis 1999. »
 
Pour la huitième année consécutive, le gouvernement provincial respecte ou surpasse son engagement de financer les écoles publiques au rythme du taux de croissance économique. L’augmentation de 3,3 % cette année porte à 956 millions de dollars le financement provincial total des écoles.
 
Toutes les divisions scolaires recevront une augmentation de financement d’au moins 2 %, même si environ trois quarts d’entre elles ont connu une baisse des inscriptions. Ce financement permettra aux divisions scolaires de continuer à offrir des services éducatifs essentiels tout en faisant face aux défis continus associés à cette baisse.
 
Cette année, 8 millions de dollars seront destinés à l’éducation d’un nombre accru d’élèves désignés ayant des besoins spéciaux élevés. Le gouvernement investira des sommes supplémentaires pour aider les nombreux enfants dans le système d’écoles publiques de la province qui viennent d’arriver au Manitoba et qui apprennent l’anglais. Environ 255 000 $ seront consacrés au soutien intensif des nouveaux arrivants.
 
Un montant supplémentaire de 100 000 $ favorisera la réussite scolaire chez les Autochtones et continuera à assurer la réussite chez les élèves autochtones grâce à l’amélioration et l’expansion du programme Contribuer à la réussite des élèves à l'aide des parents autochtones. En outre, un financement accru sera accordé aux écoles communautaires. 
 
« Afin que tous les enfants reçoivent l’aide dont ils ont besoin pour affronter les défis qui se présentent à l’école, le gouvernement a réservé 1,3 millions de dollars pour les services de consultation et d’orientation, a ajouté M. Bjornson. Nous respectons notre engagement de financer ces services au même rythme pour les élèves de tous les niveaux. »  
 
Un financement accru de 1,3 millions de dollars pour le perfectionnement professionnel aidera le gouvernement à respecter son engagement d'améliorer le niveau de compétences de tous les élèves de la maternelle à la huitième année dans les domaines de la technologie de l'information et des communications.
                                                                                         
La Province finance environ 70 % des dépenses totales de l’éducation, dont 100 % des dépenses en immobilisations pour la construction et la rénovation d’écoles, 100 % de la contribution des employeurs au régime de pension des enseignants et 100 % des crédits d’impôt foncier du Manitoba en matière d'éducation.
 
Le ministre a mentionné que les excédents budgétaires des divisions scolaires continuent d’augmenter et que, depuis 1999, les excédents ont augmenté de 121 % à l’échelle de la province pour un total de 86 millions de dollars.
 
Le gouvernement provincial a réussi à réduire considérablement les impôts et les taxes tout en tenant son engagement de financer l’éducation publique au même rythme que le taux de croissance économique.  
 
Depuis 1999, le crédit d’impôt foncier en matière d’éducation a augmenté et atteint maintenant 400 $, et le crédit d’impôt pour les personnes âgées est passé à 800 $. De plus, l’impôt foncier en matière d’éducation sur les terres agricoles a été réduit de 60 % et la taxe résidentielle d’aide à l’éducation a été complètement éliminée un an plus tôt que prévu, ce qui représente un avantage fiscal de 100 millions de dollars pour les contribuables qui sont propriétaires fonciers.
 
« Tout compte fait, la réduction des impôts fonciers en matière d’éducation depuis 1999 se chiffre à 181 millions de dollars, » a affirmé M. Bjornson.
 
Les faits marquants du financement pour 2006-2007 ciblant les domaines hautement prioritaires en matière d’éducation et les priorités fondamentales des contribuables sont, notamment :
·         une augmentation de 8 millions de dollars des fonds pour les élèves ayant des besoins spéciaux de niveaux 2 et 3;
·         une augmentation de 8,3 millions de dollars pour l’aide de péréquation;
·         une augmentation de 4 millions de dollars du soutien des divisions touchées par une baisse des inscriptions;
·         une augmentation de 700 000 $ des fonds pour du matériel didactique;
·         une augmentation de 1,3 million de dollars de l’aide aux services de consultation et d’orientation;
·         une augmentation de 1,1 million de dollars des sommes requises pour défrayer les coûts de fonctionnement liés aux bâtiments et les dépenses en capital secondaires;
·         une augmentation de 1,3 million de dollars de l’aide au perfectionnement professionnel;
·         une augmentation de 800 000 $ de l’aide au transport;                                                                                                                                                                  
·         une augmentation de 200 000 $ du financement du programme d’Anglais, langue additionnelle;
·         100 000 $ de plus pour favoriser la réussite scolaire chez les Autochtones;
·         127 000 $ de plus pour le développement du jeune enfant;
·         2,3 millions de dollars de plus pour appuyer des projets ciblés des divisions scolaires. 
 
En plus du financement accordé aux écoles publiques, le gouvernement fournira 9,5 millions de dollars supplémentaires, soit 7,7 pourcent, à la Caisse de retraite des enseignants en 2007-2008. Grâce à cette augmentation, la contribution annuelle du gouvernement au régime de pension des enseignants s’élèvera à 133 millions de dollars.
 
                                                                                      - 30 -