Communiqués

Communiqué - Manitoba

LE QUÉBEC ET LE MANITOBA PARTENAIRES POUR DÉVELOPPER UNE ÉCONOMIE VERTE FORTE



RIO DE JANEIRO, le 19 juin 2012 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre du Manitoba, Greg Selinger, tous deux présents à Rio dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur le développement durable, ont convenu aujourd’hui de pousser encore plus loin la relation entre les deux provinces en travaillant ensemble sur des initiatives spécifiques afin de développer l’économie verte de leur province respective, mais également de tout le Canada.

Les premiers ministres ont participé ensemble aux activités du Climate Group organisées en marge de la Conférence. Le premier ministre Charest s’est réjoui de l’adhésion du Manitoba à l’initiative EV-20, lancée à Copenhague en 2009, dont l’objectif est de favoriser l’introduction des véhicules électriques et d’accélérer le développement de ce marché d’ici 2020. Le Québec et le Manitoba ont également accepté d’échanger sur leurs pratiques exemplaires alors qu’ils amorcent le remplacement des centrales électriques très polluantes qui desservent actuellement certaines communautés du Nord par des sources d’énergie propres et renouvelables.

Pour le premier ministre du Québec, cette collaboration tombe sous le sens puisque les deux provinces partagent plusieurs caractéristiques communes. D’abord, le Québec et le Manitoba sont tous deux d’importants producteurs d’hydroélectricité, source d’énergie renouvelable et verte à l’origine de nombreux emplois dans le secteur de l’économie verte et de la faible empreinte carbonique de ces deux territoires de compétence. Ensuite, ces deux provinces comprennent également de vastes régions nordiques qui subissent le contrecoup des changements climatiques.

«Que ce soit par la fonte de la banquise qui affecte l’habitat naturel des ours polaires ou le dégel du pergélisol qui affecte les bâtiments des communautés habitant le nord, le Québec et le Manitoba partagent la réalité concrète du réchauffement planétaire. Nous partageons également une volonté forte de lutter contre les changements climatiques qui s’exprime à travers TomorrowNow, le plan vert du gouvernement du Manitoba, et le Plan action sur les changements climatiques du gouvernement du Québec », a relevé monsieur Charest.

« Joindre nos forces à celles du Québec dans le cadre de l’initiative internationale EV-20 va de soi, puisque nous travaillons déjà avec nos partenaires locaux à l’élaboration d’un autobus électrique fabriqué au Manitoba et destiné au marché nord-américain », souligne le premier ministre Selinger. « Cette initiative, au même titre que le développement responsable de l’énergie hydroélectrique et l’adoption des énergies renouvelables au détriment du diésel dans les communautés éloignées du Nord, permettra de créer de l'emploi et prouvera que ce qui est bon pour l'environnement est également bon pour l’économie. »

Ensemble, ils ont souligné qu’en matière d’environnement, le leadership est venu des États fédérés et des gouvernements régionaux qui ont maintes fois fait la démonstration qu’il est possible et souhaitable de conjuguer le développement économique à la protection de l’environnement et à la lutte contre les changements climatiques. Ils ont rappelé que c’est par l’entremise d’alliances, d’initiatives conjointes et de partage des meilleures pratiques qu’il sera possible de convaincre les gouvernements de partout sur la planète d’accélérer la transition vers une économie verte florissante.

- 30 -