Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 10 octobre 2013

UNE NOUVELLE LOI PROMULGUÉE AUJOURD'HUI PROTÉGERA DAVANTAGE LES ÉLÈVES DU MANITOBA CONTRE TOUTES LES FORMES D'INTIMIDATION, ANNONCE LA MINISTRE DE L'ÉDUCATION

– – –
La Province promulgue le projet de loi 18, soit la Loi modifiant la Loi sur les écoles publiques (milieux scolaires favorisant la sécurité et l'inclusivité)

Les écoles manitobaines possèdent maintenant plus d’outils pour combattre l’intimidation et la cyberintimidation et créer un environnement scolaire plus sécuritaire et inclusif, a dit Mme Nancy Allan, ministre de l’Éducation, en annonçant la promulgation officielle aujourd’hui du projet de loi 18. La ministre a fait cette déclaration lors d'une discussion avec des élèves membres de l'alliance gai-hétéro de l'école Kelvin High School.

« Chaque parent comprend l’impact que l’intimidation peut avoir sur ses enfants et sur leur capacité à apprendre. Depuis quelques années, avec la prolifération des téléphones cellulaires et des médias sociaux, l’intimidation ne se fait plus de la même façon et les parents s’attendent à ce qu’on agisse, a affirmé Mme Allan. C’est pourquoi je suis fière de cette nouvelle loi manitobaine qui se base sur notre Charte de la sécurité dans les écoles afin de protéger chaque enfant contre la cyberintimidation et l'intimidation à l'école. »

En vertu de la nouvelle loi, les écoles manitobaines doivent :

  • signaler tout cas de cyberintimidation, même s'il se produit en dehors de l'école ou après les heures d'école, et intervenir en conséquence;
  • ajouter à leurs lignes directrices sur l’utilisation appropriée de l’Internet dans les écoles, pour inclure les médias sociaux, la messagerie texte et la messagerie instantanée;
  • aider les élèves et les organismes à mettre sur pied des activités visant à contrer toute forme d'intimidation et appuyer tout groupe d’élèves souhaitant utiliser le nom « alliance gai-hétéro », ou tout autre nom se rapportant a la promotion d’un milieu scolaire positif, inclusif et accueillant;
  • élaborer des lignes directrices sur le respect de la diversité humaine qui sont conformes aux principes du Code des droits de la personne du Manitoba et créer un lieu d'apprentissage sécuritaire et inclusif qui accepte tous les élèves.

Afin d’aider les écoles à concevoir des lignes directrices sur la diversité, la Province tiendra des séminaires avec les administrateurs scolaires cet automne. La Province s’associera aussi avec Egale

 Canada Human Rights Trust pour créer des trousses documentaires pour les enseignants et les écoles afin d’appuyer et de soutenir les élèves voulant former des alliances gai-hétéro dans leurs écoles. La Province offrira également des formations aux enseignants et aux autres membres du personnel scolaire au sujet de la prévention de l’intimidation et des stratégies pour promouvoir le respect de la diversité humaine et un milieu d'apprentissage positif, a indiqué la ministre.

De plus, la Province demande à ce que des politiques sur l’utilisation appropriée d’Internet et sur le respect de la diversité humaine soient mises en place dans toutes les divisions scolaires ainsi que dans les écoles indépendantes subventionnées d’ici le 30 juin 2014. 

Certaines divisions scolaires, comme celles de Winnipeg, Louis-Riel et Seven Oaks, ont déjà élaboré des politiques relatives au respect de la diversité humaine et à l’intimidation liée à l’homophobie.

« Il y a déjà de l’excellent travail qui s’effectue dans de nombreuses écoles et divisions scolaires manitobaines, et la proclamation de la loi 18 et les exigences qu’elle formule ne feront que renforcer et faire avancer ce travail à travers la province. Cette loi indique clairement que tous ont le droit d’enseigner et d’apprendre dans des écoles où nous faisons tout notre possible pour assurer l’inclusion et le soutien au plus haut degré », a affirmé M. Paul Olson, président de la Manitoba Teachers’ Society.

« Le projet de loi 18 fait partie de notre stratégie contre l’intimidation lancée il y a un an. Malgré l’opposition de quelques politiciens, nous persévérons afin de protéger chaque enfant, en outillant davantage les élèves, les parents, les éducateurs et les administrateurs pour leur permettre de répondre à l`intimidation », a dit Mme Allan.

Le plan d’action du Manitoba contre l’intimidation comprend :

  • la distribution plus étendue du sondage en ligne « Tell Them From Me » pour que les écoles puissent entendre directement des élèves de la 4e à la 12e année dans 550 écoles à travers le Manitoba sur les moyens d’améliorer la sécurité et de prévenir l’intimidation;
  • la mise en place d’un nouveau code de conduite provincial comportant des conséquences disciplinaires claires et appropriées dans les cas d’intimidation;
  • l’offre de nouvelles ressources et de nouveaux soutiens pour éduquer les parents, les enseignants et les élèves en vue de les aider à repérer, prévenir et résoudre les cas d’intimidation;
  • un soutien continu à Sécurité à l’école Manitoba, un partenariat unique entre le gouvernement provincial, les écoles, les services chargés de l’application de la loi, les organismes de services sociaux, les conseils de parents, les associations professionnelles et les organismes communautaires;
  • la tenue du deuxième forum annuel sur le leadership dans le cadre des écoles sûres et accueillantes (Safe and Caring Schools Provincial Leadership Forum), en collaboration avec le Centre canadien de protection de l’enfance, afin de réunir les élèves, les professeurs, les administrateurs et les experts pour qu’ils échangent des stratégies sur la prévention et l’élimination de la cyberintimidation.

- 30 -