Communiqués

Communiqué - Canada, Manitoba

Le 29 octobre 2004

UN NOUVEAU PROGRAMME VA ASSURER UNE LIAISON ENTRE LES PARENTS ET DIVERS SERVICES DANS LES COLLECTIVITÉS FRANCOPHONES

UN NOUVEAU PROGRAMME VA ASSURER UNE LIAISON ENTRE LES PARENTS ET DIVERS SERVICES DANS LES COLLECTIVITÉS FRANCOPHONES


La ministre responsable du programme Enfants en santé Manitoba, Mme Theresa Oswald, le ministre responsable des services en langue française, M. Greg Selinger, le député de Saint-Boniface, M. Raymond Simard, au nom de la ministre fédérale du Patrimoine canadien, Mme Liza Frulla, ont annoncé aujourd'hui l'attribution d'une aide à frais partagés de 100 000 $ à un nouveau programme visant à assurer une meilleure liaison, dans les collectivités francophones, entre les parents et leurs enfants d'âge préscolaire et divers services complets de développement du jeune enfant.

La Coalition francophone de la petite enfance établira le nouveau programme de Centres de la petite enfance afin d'appuyer les parents et les enfants de l'école Précieux-Sang, à Saint-Boniface, et de l'école Gabrielle-Roy, à Île-des-Chênes. Les deux sites vont encourager l'établissement de liens forts entre les parents, leurs jeunes enfants et leur école.

« Ce programme est un bon investissement, car il mise sur le fait que les écoles représentent des centres de vie dans de nombreuses collectivités et il offre son appui aux familles dans leur propre langue et dans leur propre culture, a déclaré Mme Oswald. Selon les recherches, le fait de soutenir les parents contribue à l'amélioration du développement de leurs enfants dès leur plus jeune âge, ce qui a des effets positifs pouvant durer jusqu'à l'âge adulte. »

Les parents bénéficieront d'ateliers ainsi que de visites à domicile et d'aide prénatale et postnatale, et pourront se joindre à divers groupes de soutien qui les aideront à assurer le bien-être de leurs enfants et à mieux les préparer à entrer dans le système scolaire francophone.

« On dit souvent que nos enfants représentent l'avenir de nos communautés et de notre pays. Cela est encore plus vrai en milieu minoritaire, a déclaré M. Simard. Les enfants du Manitoba seront un jour appelés à porter à leur tour le flambeau de la langue française dans notre magnifique coin de pays. Nous leur donnons aujourd'hui un outil de plus pour y parvenir. »

Les enfants d'âge préscolaire et leur famille bénéficieront également d'un meilleur accès aux programmes existants comme Priorité aux bébés, un programme de visites à domicile pour les enfants jusqu'à l'âge scolaire, et Bébés en santé, un programme qui offre une aide financière et éducative aux femmes enceintes à faible revenu.

« Il est extrêmement important de tenir compte de la langue et de la culture lorsque l'on encourage le développement sain des enfants et de leur famille, a précisé M. Selinger. Divers groupes communautaires exemplaires, comme la Coalition francophone de la petite enfance, privilégient les importantes premières années du développement de l'enfant et nous aident à établir des fondations qui permettent de développer des enfants et des adultes sains et des collectivités fortes. »

« Nous devons donner aux familles de partout au pays l'occasion de bénéficier de services de qualité dans la langue officielle de leur choix, a ajouté Mme Frulla. L'appui annoncé aujourd'hui à ce projet d'envergure s'inscrit dans cette volonté de notre gouvernement. »

Le ministère du Patrimoine canadien accorde son soutien au projet dans le cadre du Programme de développement des communautés de langue officielle. Les Programmes d'appui aux langues officielles visent à promouvoir le français et l'anglais au sein de la société canadienne et de favoriser l'essor des communautés de langue officielle en situation minoritaire.

Le gouvernement du Manitoba fournit des fonds à ce projet par le biais du programme Enfants en santé Manitoba. Ce programme interministériel est mené par le Comité ministériel pour Enfants en santé. Le Comité est présidé par Mme Oswald et compte parmi ses membres les ministres des Affaires autochtones et du Nord, de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme, de l'Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse, des Services à la famille et du Logement, de la Santé, de la Vie saine et de la Justice, ainsi que la ministre déléguée à la Situation de la femme.

Dans les cinq derniers budgets, la Province a augmenté de plus de 58 millions de dollars son engagement envers le développement de la petite enfance et les familles. De ce montant, le gouvernement du Canada transférera 23,8 millions de dollars en 2004-2005. Ces fonds s'ajouteront à l'aide que le Manitoba consacre au soutien des enfants et des familles.

- 30 -