Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 26 janvier 2006

LA PROVINCE INVESTIT 25,6 MILLIONS DE DOLLARS SUPPLÉMENTAIRES DANS LE SYSTÈME D'ÉCOLES PUBLIQUES DU MANITOBA

LA PROVINCE INVESTIT 25,6 MILLIONS DE DOLLARS SUPPLÉMENTAIRES DANS LE SYSTÈME D'ÉCOLES PUBLIQUES DU MANITOBA


- - -
M. Bjornson annonce un financement pour les services aux élèves ayant des besoins spéciaux, l'enseignement de l'anglais, le transport, le développement durable et les élèves du niveau intermédiaire

Le ministre de l'Éducation, de la Citoyenneté et de la Jeunesse, M. Peter Bjornson, a annoncé aujourd'hui un financement de 25,6 millions de dollars destinés aux écoles publiques. Cette somme comprend des augmentations de fonds pour les services aux élèves ayant des besoins spéciaux, le transport et l'enseignement de l'anglais langue additionnelle ainsi que de nouvelles subventions pour l'enseignement sur le développement durable et le renforcement du lien entre les élèves du niveau intermédiaire et leurs études.

« Conformément à l'une des priorités clés du gouvernement, nous continuons à mettre à profit les forces du système d'écoles publiques du Manitoba et nous orientons le financement vers de nouveaux besoins scolaires qui surgissent, a expliqué M. Bjornson. Au cours des sept dernières années, nous avons tenu notre engagement de financer les écoles publiques au même rythme que le taux de croissance économique. Ainsi, nous avons investi 155 millions de dollars supplémentaires dans le système d'écoles publiques, ce qui représente une augmentation de 20,1 % depuis 1999. »

Cette année, les fonds supplémentaires aideront les nouveaux arrivants au Manitoba à apprendre l'anglais, permettront aux programmes favorisant le développement du jeune enfant de bénéficier à un nombre accru d'enfants et de familles, et serviront à accroître la réussite chez les élèves autochtones. L'administration des subventions sera simplifiée dans certains domaines en fusionnant des programmes et en les intégrant à la nouvelle subvention pour services aux élèves, et en réduisant les exigences liées à la communication de données sur le transport.

« Nous donnons également suite à certains changements de formules recommandés par le comité consultatif du Programme de financement des écoles et nous répondons à des

besoins particuliers tels que ceux des enfants affectés par la guerre qui entrent dans le système d'écoles publiques », a ajouté M. Bjornson.

L'augmentation de 2,8 % cette année porte à 926 millions de dollars le financement provincial total destiné aux écoles.

Le ministre a fait remarquer que le gouvernement a réussi à nettement réduire les impôts et les taxes tout en tenant son engagement de financer l'éducation publique au même rythme que le taux de croissance économique. Depuis 1999, le crédit d'impôt foncier en matière d'éducation a augmenté pour atteindre 400 $ et le crédit d'impôt pour les personnes âgées est passé à 800 $. De plus, l'impôt foncier en matière d'éducation sur les terres agricoles a été réduit de 50 % et la taxe résidentielle d'aide à l'éducation a été réduite de 64 millions de dollars. Au total, les réductions représentent collectivement une économie d'impôt foncier en matière d'éducation de 1 425 $ dans le cas d'une résidence valant 125 000 $.

Voici les faits marquants du financement pour 2006-2007 :

  • 7,5 millions de dollars destinés à un nombre accru d'élèves ayant des besoins spéciaux élevés;
  • une augmentation de 1,1 million de dollars pour l'aide à l'enseignement;
  • une augmentation de 8,1 millions de dollars pour l'aide de péréquation;
  • une augmentation de 1,7 millions de dollars (40 %) des fonds destinés à l'enseignement de l'anglais langue additionnelle (anciennement anglais langue seconde) pour que la période d'admissibilité passe de trois à quatre ans (une partie de ce financement, soit 200 000 $, sera destinée à un fonds de soutien intensif aux nouveaux arrivants qui viserait les enfants affectés par la guerre);
  • une augmentation de 2,5 millions de dollars pour les coûts de fonctionnement et d'entretien;
  • une augmentation d'un million de dollars pour établir une nouvelle subvention pour services aux élèves qui combinerait le financement pour les besoins spéciaux de niveau I, la subvention à l'intention des élèves à risque et celle pour l'intervention précoce en matière de comportement, et qui comporterait un volet pour enfants pris en charge afin de mieux adapter le financement aux besoins des élèves.

- 30 -

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX EN ANNEXE

FAITS MARQUANTS SUR LE FINANCEMENT SUPPLÉMENTAIRE POUR 2006-2007

L'investissement du gouvernement du Manitoba dans le système d'écoles publiques comprend :

  • une augmentation de 100 000 $ pour le programme Contribuer à la réussite des élèves à l'aide des parents autochtones;
  • une augmentation de 800 000 $ de l'aide pour les services de consultation et d'orientation, ce qui représente 15 $ de plus par élève de la maternelle à la 4e année dans le cadre d'un plan pluriannuel de mise en œuvre graduelle d'un niveau de financement équivalent à celui accordé aux élèves de la 5e année au secondaire 4;
  • une augmentation de 300 000 $ du financement pour le perfectionnement professionnel;
  • un nouveau financement de 600 000 $ (10 $ par élève de la 5e à la 8e année) pour renforcer le lien entre les élèves et leurs études grâce à des occasions d'apprentissage par l'expérience qui aideront les élèves à appliquer dans la vie quotidienne ce qu'ils apprennent en classe;
  • une augmentation de 700 000 $ pour le transport;
  • une augmentation de 100 000 $ pour le développement du jeune enfant;
  • un nouveau financement de 500 000 $ pour appuyer l'enseignement des principes et des pratiques du développement durable;
  • une augmentation de 225 000 $ pour des projets pilotes visant le financement de cinq nouvelles écoles communautaires;
  • le regroupement de la subvention pour l'amélioration du milieu dans les écoles et de celle pour l'amélioration de la qualité de l'air sous la subvention de catégorie « D » destinée aux dépenses en immobilisations, ce qui simplifiera l'administration et portera à 5,6 millions de dollars l'aide accordée aux divisions scolaires pour les réparations mineures;
  • une augmentation de 8 % de la contribution de la Province à la Caisse de retraite des enseignants (totalisant 123,5 millions de dollars) qui servira à financer la quote-part de l'employeur dans le régime de retraite des enseignants.