Communiqués

Bulletin destiné aux mé - Manitoba

Le 29 avril 2013

LA MISE EN SERVICE IMMÉDIATE DU CANAL DE DÉRIVATION PORTAGE A ÉTÉ RECOMMANDÉE À 11 H CE MATIN



Le ministère de l’Infrastructure et des Transport signale qu’il y a un risque imminent d’inondations causées par des embâcles dans la municipalité rurale de Cartier et dans les collectivités de Saint-François-Xavier et d’Headingley le long de la rivière Assiniboine, à l’est de Portage-la-Prairie, en raison du débit accru des eaux de la rivière.

Le ministère indique que la mise en service immédiate du canal de dérivation Portage est indispensable pour faire baisser le débit de l’eau sur le tronçon inférieur de la rivière Assiniboine et protéger ces collectivités.

Il y a actuellement une couche de glace importante sur la rivière Assiniboine entre la ville de Portage-la-Prairie et la ville de Winnipeg. Le climat doux et la fonte rapide de la neige pendant la fin de semaine ont fait augmenter les débits d’eau de la rivière et la glace commence à se déplacer en gros blocs. Ces conditions peuvent rapidement aboutir à des embâcles et à un reflux d’eau le long des affluents se trouvant dans la municipalité rurale de Cartier et dans les collectivités de Saint-François-Xavier et d’Headingley.

À 11 h ce matin les hauts fonctionnaires s’occupant des prévisions hydrologiques ont annoncé qu’il était nécessaire de mettre en service le canal de dérivation Portage dès que possible afin de réduire les débits sur le tronçon inférieur de la rivière Assiniboine et ainsi prévenir la formation d’embâcles. Le canal de dérivation Portage a été utilisé presque chaque année depuis sa construction afin de protéger ces collectivités des inondations et des dégâts qui en résultent.

La mise en service immédiate du canal n’a pas été possible ce matin en raison de la présence de manifestants dans le canal de dérivation. La province conjure les manifestants de quitter immédiatement la zone pour leur propre sécurité et celle des collectivités menacées.

L’Organisation des mesures d’urgence a été en communication avec ces collectivités aujourd’hui afin de s’assurer qu’elles étaient prêtes à faire face aux conséquences potentielles d’une inondation causée par des embâcles.

La mise en service du canal de dérivation Portage permettra également de soutenir le fonctionnement du canal de dérivation de la rivière Rouge et de réduire la gravité des retombées au sud de Winnipeg, notamment dans la collectivité de Ritchot.

L’eau du canal de dérivation Portage se jette dans le lac Manitoba. Le lac est actuellement à 247,44 m (811,8 pi) au dessus du niveau de la mer, et donc au milieu de la plage de fonctionnement visée et bien en deçà du niveau moyen historique à long terme.

La rivière Waterhen sera responsable de la plus forte contribution en eau au lac Manitoba cette année. En vertu des prévisions d’inondation actuelles, on estime que l’eau qui parviendra au lac Manitoba à partir du canal de dérivation Portage pourrait provoquer une augmentation de niveau du lac d’environ cinq centimètres (deux pouces).

La province a également positionné des engins de terrassement au niveau de l’ouvrage de sortie du canal d’urgence pour faire face à toute éventualité et pouvoir utiliser le canal de déversement si cela était nécessaire en raison de niveaux d’eau extrêmes dans le lac Manitoba et le lac Saint-Martin. Le canal avait été en mesure de ramener avec succès les niveaux des lacs Manitoba et Saint-Martin dans leur fourchette de fonctionnement en 2012.

En cas de tempête de vent, comme celle qui a causé des dégâts majeurs autour du lac Manitoba en 2011, des géotubes brise-vagues sont en place à différents endroits à la plage Delta et à la plage Twin Lakes et, dans la municipalité rurale de Saint-Laurent, à la plage Sandpiper.

Il est possible d’obtenir les derniers renseignements sur les inondations à www.manitoba.ca/flooding/index.fr.html, sur les appareils mobiles à www.manitoba.ca, sur Twitter à www.twitter.com/MBGovet par téléphone au 1 866 626-4862.

Il est possible d’obtenir les derniers renseignements sur l’état des routes à www.manitoba.ca/mit/roadinfo/index.fr.html, sur les appareils mobiles à www.manitoba.ca, sur Twitter à www.twitter.com/MBGovRoadsou par téléphone en composant le 511.

 

- 30 -