Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 14 juin 2018

Le gouvernement provincial publie son plan directeur pour la transformation du système de santé

– – –
Le plan simplifiera le système de santé et améliorera l'accès aux soins et leur qualité pour la population manitobaine, annonce le ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active

Le gouvernement du Manitoba va de l’avant avec les vastes changements qu’il a planifiés pour le système de santé, lesquels rehausseront la qualité, l’accessibilité et l’efficacité des services de soins de santé dans l’ensemble de la province, a annoncé aujourd’hui le ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active, M. Kelvin Goertzen.

« Notre gouvernement a promis aux Manitobains un meilleur système de soins de santé – un système qui est davantage axé sur le patient et plus facile d’accès, qui offrira des services uniformes et fiables aux patients de toute la province, a déclaré M. Goertzen. Notre plan directeur pour le changement reflète l’apport des intervenants de l’ensemble du système et les pratiques exemplaires qui sont adoptées par d’autres administrations. Il fournit une vision claire de l’évolution globale de la transformation du système de santé vers une prestation de services de santé plus intégrée et plus efficace. »

Le ministre a souligné qu’entre 2003 et 2016, le financement des soins de santé a augmenté de 97 %. Malgré cette hausse du financement, le Manitoba figure aux derniers rangs du classement national dans un certain nombre de catégories, notamment pour ce qui est des temps d’attente pour une arthroplastie de la hanche ou du genou, des opérations de la cataracte et des évaluations des médecins dans les services d’urgence.

Le plan directeur décrit l’état cible du système de santé. Il vise à orienter le processus de transformation et décrit le rôle de chaque organisme de santé, les fonctions que chacun exercera dans l’état cible et la façon dont ces organismes interagiront les uns avec les autres afin de rendre le système de santé plus harmonisé et mieux adapté aux besoins de la population du Manitoba.

« Jusqu’à présent, notre système de santé était composé de nombreux et différents organismes qui planifient, fournissent et évaluent les services de santé isolément les uns des autres, a déclaré le Dr Brock Wright, chef de la direction de Soins communs. Dans le cadre de la transformation du système de santé, on déterminera les secteurs prioritaires grâce à la création d’un plan en matière de services cliniques et préventifs qui permettra de cerner les lacunes dans les services, d’établir des normes de soins et des modèles de prestation de services et de définir clairement les voies d’accès pour les patients et les fournisseurs de soins. »

Actuellement, les services sont financés par le ministère de la Santé, des Aînés et de la Vie active et organisés par l’entremise de cinq offices régionaux de la santé, de trois organismes de santé ainsi que de services et d’établissements provinciaux, dont le Centre de santé mentale de Selkirk et le laboratoire provincial Cadham.

De plus, on dénombre plus de 200 organismes de fournisseurs de services et d’intervenants, plus de 250 ententes d’achat de services et 183 unités de négociation. Dans l’état cible, le système comptera huit organismes de santé, sept conseils, deux modèles d’entente d’achat de services normalisés et environ 40 unités de négociation.

« Les Manitobains paient plus cher un système de santé qui manque d’uniformité sur les plans des normes, de la qualité et de la prestation des services dans l’ensemble de la province, a déclaré M. Goertzen. Cette complexité se traduit par une hausse des coûts et influe sur la façon dont les soins sont offerts. En rendant possible un remaniement des fonctions administratives et des fonctions de soutien des organismes, la transformation permettra à certains secteurs du système de réaliser des économies; cet argent pourra ensuite être réinvesti dans des secteurs prioritaires. »

La première étape de la transformation a été la création de Soins communs, qui a reçu le mandat d’élaborer un plan provincial en matière de services cliniques et préventifs, de diriger les négociations avec les ressources humaines en santé et de fournir des services de soutien coordonnés en matière de soins cliniques et d’administration aux offices régionaux de la santé de la province.

Le plan en matière de soins cliniques et préventifs comprendra des recommandations relatives à l’évolution des services dans les régions rurales du Manitoba, laquelle se fera en fonction des besoins de la population. Il faudra procéder à de nouvelles activités de planification et d’évaluation pour s’assurer que des services uniformes, fiables et de grande qualité sont offerts à l’échelle de la province.

À mesure que la transformation se poursuivra, le rôle du ministère de la Santé sera renforcé et se concentrera sur la planification ainsi que sur la gestion du rendement et de la responsabilisation. Pendant ce temps, les fonctions de gestion de l’information et d’analyse ainsi que de prestation directe des services seront transférées à Soins communs. Grâce à ces changements, le Ministère pourra assurer une surveillance appropriée du système à l’échelle de la province, et les chevauchements entre le Ministère et les fournisseurs de services de santé seront réduits.

« L’amélioration du système de santé exige que nous soyons suffisamment stables financièrement pour pouvoir continuer à investir dans les services prioritaires de première ligne, dans le personnel qui offre d’excellents soins aux patients ainsi que dans l’équipement moderne et les technologies novatrices auxquels notre population est en droit d’accéder, a ajouté M. Goertzen. Les voies d’accès aux soins seront plus clairement définies pour les patients, et ces derniers profiteront d’un meilleur accès aux services, de temps d’attente réduits et de services plus uniformes et plus fiables dans les collectivités de l’ensemble de la province. »

Une feuille de route pour le plan de transformation présente les projets et les activités qui rendront possible la transition du système de santé actuel vers l’état cible. Ce travail comprend la détermination des différents projets, des activités à réaliser à l’échelle du plan directeur, des besoins en ressources et d’une stratégie de mise en œuvre progressive accompagnée d’un échéancier concret.

Le ministre a mentionné que la nouvelle structure sera moins lourde tant sur le plan administratif que sur le plan organisationnel – moins d’organismes (huit contre 12), moins de conseils (sept contre neuf), moins d’unités de négociation (environ 40 au lieu de 183) – et les modèles d’entente d’achat de services seront normalisés (deux contre plus de 250).

Il a ajouté que des normes communes en matière de soins seront adoptées dans toute la province. On misera ainsi sur la prestation des services qui devraient être offerts à l’échelle provinciale pour assurer à la fois l’excellence des soins et l’efficacité de leur prestation.

Des mises à jour sur le projet et d’autres renseignements sur la transformation du système de santé peuvent être consultés à gov.mb.ca/health/hst/index.html (en anglais seulement).


- 30 -

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX EN ANNEXE




Backgrounder
Renseignements Généraux - http://www.gov.mb.ca/asset_library/fr/newslinks/2018/06/BGF-Health_Transformation_Blueprint-HLF.pdf