Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 30 janvier 2019

Le Manitoba publie un rapport de recherche sur l'exploitation sexuelle

– – –
Les recommandations orienteront les prochaines étapes de la stratégie Tracia's Trust

Le gouvernement du Manitoba a publié un rapport de recherche sur l’exploitation sexuelle qui orientera Tracia’s Trust, une stratégie visant à aider les jeunes Manitobains et Manitobaines vulnérables. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la ministre des Familles, Mme Heather Stefanson.

« C’est horrible de lire que des enfants au Manitoba sont victimes de violence et entraînés dans le commerce du sexe pour de l’argent, de la nourriture, un abri ou de la drogue, a déclaré Mme Stefanson. Notre unité de lutte contre l’exploitation sexuelle prend connaissance de centaines de cas de trafic et d’exploitation par année. Encore plus troublant, la majorité des cas sont invisibles, derrière de portes closes ou en ligne, donc un grand nombre de ces crimes cachés ne sont pas signalés. »

La Province a lancé sa stratégie de lutte contre l’exploitation sexuelle en 2002 et l’a renommée Tracia’s Trust en 2008 à la mémoire de Tracia Owen, une jeune fille de 14 ans victime de violence sexuelle qui s’est suicidée en 2005. Tous les ans, la stratégie fournit environ 10 millions de dollars à de nombreux organismes non gouvernementaux et à des initiatives interministérielles liées à la prévention, à l’intervention et à la coordination de services, ainsi qu’à 12 équipes régionales offrant des programmes d’éducation, de formation et de sensibilisation.

Pour orienter la stratégie, la Province a lancé son premier projet de recherche en 2016 et a produit un rapport, Collaboration and Best Practices on Ending Sexual Exploitation and Sex Trafficking in Manitoba. Ce rapport se fonde sur des analyses qualitatives et quantitatives, des études de cas pertinents de 2011 à 2016 et des commentaires issus de groupes de discussion ainsi que de consultations menées auprès de 54 organismes, intervenants, fournisseurs de première ligne, membres de la collectivité, aînés, organismes responsables de l’application de la loi et Manitobains victimes d’exploitation.

« L’exploitation sexuelle et le trafic du sexe sont indissociables de la tragédie des femmes, des filles et des garçons disparus ou assassinés dans nos collectivités d’un océan à l’autre, a affirmé Mme Mae Louise Campbell, aînée de la communauté et membre du conseil consultatif du rapport de recherche. Nous sommes épuisés et profondément attristés par l’existence continue de ces horribles violations des droits de la personne. Comme le souligne le rapport, nos systèmes actuels doivent faire l’objet d’une transformation et nécessitent des solutions autochtones. Il est essentiel d’honorer et de respecter les recommandations du rapport pour prévenir l’exploitation sexuelle dans nos collectivités autochtones, la province et ailleurs. »

Le rapport de recherche comprend des commentaires de la part de nombreux intervenants, dans leurs propres mots, qui abordent avec expertise et expérience les enjeux comme l’exploitation, le trafic et la situation actuelle au Manitoba, a souligné la ministre. Comme l’a mentionné une personne : « Je doute que la question de l’exploitation sexuelle soit bien comprise par tout le monde et je ne crois pas que les gens se rendent compte qu’elle se déroule sous leur nez. Il faut plus d’éducation et de compréhension. »

Le rapport s’est penché sur les motifs de l’exploitation, l’éducation, les fournisseurs de soins, le rôle des hommes et des garçons, les médias sociaux et la culture d’achat de services sexuels. Il a examiné les défis cooccurrents chez les jeunes exploités, comme les difficultés d’apprentissage et les troubles de santé mentale, ainsi que les liens avec les collectivités des premières nations et la vulnérabilité des nouveaux arrivants au Canada. Le rapport mentionne la nécessité de procéder au dépistage précoce, parce qu’il existe des cas d’exploitation d’enfants de huit ans, un âge bien en dessous de la moyenne de 15 ans issue des études de cas au Manitoba.

Le rapport comprend les recommandations suivantes :
•    l’élaboration d’une stratégie solide pour lutter contre le trafic et l’exploitation en ligne;
•    la mise en place de soutiens additionnels pour les adultes qui ne sont plus pris en charge par le système de protection de l’enfance et qui sont à risque d’être exploités;
•    l’adoption d’un modèle de traitement de la toxicomanie axé sur la méthamphétamine;
•    le lancement d’une réforme des placements spécialisés et des ressources afin de mieux soutenir les jeunes exploités en s’attaquant à des facteurs comme la toxicomanie et la santé mentale;
•    le maintien d’une collaboration continue avec les intervenants urbains et ruraux concernant Tracia’s Trust.

« Ce rapport nous aide à mieux comprendre la fréquence à laquelle ont lieu le trafic du sexe et l’exploitation sexuelle au Manitoba, les besoins des victimes d’exploitation et les obstacles qui les empêchent d’obtenir l’aide dont elles ont besoin, a ajouté Mme Stefanson. Notre gouvernement donne déjà suite à ces recommandations dans des domaines comme le traitement de la toxicomanie. L’exploitation sexuelle et la traite de personnes sont des enjeux urgents qui nécessitent des efforts proactifs et coordonnés à l’échelle gouvernementale et dans la collectivité. »

La ministre a indiqué que la Province procède actuellement à l’évaluation du programme Secours rue, une composante de Tracia’s Trust. Dans le cadre de ce programme, des organismes de protection de l’enfance, des partenaires non gouvernementaux et des organismes chargés de l’application de la loi collaborent pour travailler avec des victimes à haut risque, identifier des contrevenants, trouver des enfants exploités et intervenir immédiatement.

Le rapport complet et de l’information sur Tracia’s Trust se trouvent en ligne à : www.gov.mb.ca/fs/traciastrust/index.fr.html.

- 30 -

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX EN ANNEXE




Backgrounder
Renseignements Généraux - http://www.gov.mb.ca/asset_library/fr/newslinks/2019/01/BGF-Tracias_Trust_Research_Report-FAMF.pdf