Communiqués

Communiqué - Manitoba

Le 5 août 2021

Publication du plan du Manitoba sur le retour sécuritaire dans les écoles

– – –
Les activités devraient reprendre à un niveau près de la normale, annonce le ministre de l'Éducation

Le gouvernement manitobain a publié son plan sur le retour en classe sécuritaire prévu le 7 septembre pour les élèves de la maternelle à la 12e année, a annoncé aujourd’hui le ministre de l’Éducation, M. Cliff Cullen.

« Nous sommes heureux que les élèves et le personnel puissent retourner en classe à temps plein, tout en continuant à respecter les consignes de santé publique de base, indique M. Cullen. Nous savons que la présence en classe offre un apprentissage optimal, et le plan de retour dans les écoles permettra aux écoles de rester ouvertes et de s’adapter aux nouvelles mesures, au besoin, pour tenir compte du changement de la situation dans les collectivités et les écoles. »

Les élèves et le personnel scolaire devront maintenir les mesures de base contre la COVID-19 (autodépistage, hygiène des mains et demeurer à la maison en cas de maladie). Le port du masque est conseillé pour tous les élèves, le personnel et les visiteurs. Des masques et de l’équipement de protection individuelle seront fournis aux écoles. Les responsables de la santé publique suivront les données et la situation de près. Enfin, toutes les directives seront passées en revue avant le début des classes et de manière continue par la suite.

« Après 18 mois de lutte collective contre la pandémie mondiale de COVID-19, le Manitoba est sur la voie de la réouverture, y compris ses écoles, et ce, à un niveau près de la normale, affirme M. Cullen. Le retour à l’apprentissage en personne à temps plein pour les enfants est un autre exemple de transition vers un Manitoba post-pandémique et nous rapproche de la vie normale. »

Même si la transmission du virus risque de se poursuivre dans les collectivités et les écoles, les cas de COVID-19 et de maladies graves ont considérablement chuté avec la vaccination contre la COVID-19 de la plupart des personnes de 12 ans et plus, particulièrement les parents et les gardiens d’enfants d’âge scolaire. L’immunisation de cette population réduit le risque de transmission dans les écoles. Par conséquent, les écoles pourront reprendre leurs activités à une capacité quasi normale en septembre et avec certaines mesures de santé et de sécurité en place. Les avis de cas dans les écoles seront maintenus, et le tableau de bord public sera lancé de nouveau en septembre.

« J’appuie ce plan de réouverture des écoles », déclare le Dr Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba. « Selon les études, les enfants ont moins de chance de transmettre la COVID-19 lorsqu’ils sont à la maison, à l’école ou dans un environnement communautaire, et ils sont moins susceptibles de contracter de maladies graves en raison de ce virus. L’interaction en personne et les activités parascolaires qui leur sont offertes dans les écoles bénéficient grandement à leur apprentissage et à leur bien-être global. Grâce au dévouement inébranlable des Manitobains, nous avons pu limiter la propagation du virus, ce qui a mené à la réduction du nombre de cas, de la transmission communautaire et du taux de positivité au test. De plus, la pression se relâche graduellement sur le système de soins de santé avec l’augmentation du taux de vaccination. »

Pendant l’année scolaire 2021-2022, une attention particulière sera accordée à la lutte contre les répercussions de la pandémie sur l’apprentissage et à la santé mentale et au bien-être des élèves et du personnel scolaire. On offrira notamment des mesures de soutien aux élèves à besoins particuliers.

Dans le souci de la santé et du bien-être des élèves, la Province lancera cet automne une campagne de vaccination pour les élèves d’âge scolaire. À l’heure actuelle, près des deux tiers des personnes âgées de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose du vaccin contre la COVID-19, et 52 % d’entre elles ont eu deux doses. Les équipes de vaccination se rendront dans les écoles pour administrer la première et deuxième dose du vaccin aux élèves de 12 à 17 ans, en commençant par les régions où le taux de vaccination est plus faible de sorte à réduire les obstacles potentiels à la vaccination. Une campagne scolaire est également en chantier pour les enfants de 5 à 11 ans, une fois que les vaccins contre la COVID-19 auront été approuvés. Des cliniques dans les écoles offriront la vaccination aux élèves et à leurs parents. De plus, les rendez-vous, les cliniques éphémères dans la collectivité, les cliniques et les pharmacies demeureront des options pendant l’année scolaire.

Les responsables de la santé publique et de l’éducation mettent également en place des plans pour que les jeunes puissent recevoir certains vaccins qui ont dû être mis en suspens en raison de la pandémie (virus du papillome humain, hépatite B, méningococcie, tétanos, diphtérie et coqueluche, p. ex.). D’autres renseignements seront communiqués aux parents, aux élèves et aux écoles le plus rapidement possible.

Les responsables de la santé publique recommandent également d’augmenter la taille des cohortes dans les établissements de garde d’enfants de 30 à 48 enfants, en plus du personnel. Aussi, la distanciation sociale n’est plus requise au sein des cohortes. Il est toutefois fortement recommandé que les mêmes employés travaillent en tout temps avec la même cohorte. Il faut éviter le plus possible les transferts de personnel entre les cohortes. Le Guide des bonnes pratiques relatives à la COVID-19 pour le Programme d’apprentissage et de garde des jeunes enfants contenant des renseignements techniques a été révisé pour y intégrer les nouvelles consignes de santé publique. Il sera distribué au cours des prochaines semaines.

Les écoles utiliseront des évaluations des élèves pour mieux comprendre l’incidence de la COVID-19 sur l’apprentissage et la contrer. Elles tiendront des consultations avec les intervenants afin d’élaborer des mesures de soutien à la santé mentale et au bien-être des élèves et du personnel. Ces initiatives s’appuieront sur les investissements de 2,5 millions de dollars faits l’an dernier dans la santé mentale des élèves, en sus du financement versé aux divisions scolaires. Une autre somme de 58 millions de dollars a été consacrée aux écoles sécuritaires, y compris un fonds de 5 millions de dollars qui a été versé aux divisions scolaires pendant l’été et au début de l’année qui vise à neutraliser les effets de la pandémie sur l’apprentissage.

Le financement pour aider et protéger les élèves comprend ce qui suit :
•    40 millions de dollars pour la dotation, l’apprentissage, la technologie, la santé et la sécurité;
•    6 millions de dollars pour des masques et de l’équipement de protection individuelle;
•    5 millions de dollars pour le Centre de soutien à l’apprentissage à distance de la maternelle à la 8e année pour les élèves qui sont immunodéprimés;
•    2 millions de dollars en fonds de prévoyance.

Le plan de réouverture du Manitoba prévoit des jalons clés à atteindre dans le but que tous les services et établissements et toutes les entreprises puissent rouvrir leurs portes d’ici la fête du Travail, et ce, avec des restrictions minimales dans certains cas. Les responsables de la santé publique communiqueront de plus amples renseignements sur le taux de vaccination.

Vous trouverez le plan de réouverture des écoles à l’appui d’un environnement sain et sécuritaire pour tous les élèves et le personnel au https://manitoba.ca/covid19/schools/index.fr.html.

– 30 –

 




Renseignements généraux
Réouverture des écoles: Guide pour les parents, les gardiens et les élèves - https://www.gov.mb.ca/asset_library/en/newslinks/2021/08/K-12_GuideForParents_Aug_2021_FNL_FR.pdf
Retrouver des écoles sécuritaires: Guide de planification pour l'année scolaire 2021/2022 - https://www.gov.mb.ca/asset_library/en/newslinks/2021/08/K-12_FallPlanning_Aug2021_FNL_FR.pdf